La gestion d’actifs bascule vers le monde du retail

Franck Joselin
Deloitte estime qu’en France les relais de croissance de la gestion d’actifs sont davantage sur le marché des particuliers, plutôt que sur la clientèle institutionnelle.

En 2018, tout va bien dans le monde de la gestion d’actifs. C’est en tout cas ce qui pourrait ressortir, à première vue, de la sixième étude Asset Management Trends du cabinet Deloitte. Mais si beaucoup de voyants sont aujourd’hui au vert, concernant notamment les encours et la collecte, Pascal Koenig, associé industrie financière et responsable asset management chez Deloitte, rappelle tout de même que les sociétés de gestion françaises «restent confrontées à un certain nombre de risques concernant leur efficacité opérationnelle et ne disposent plus de pricing power».