La France et l’Europe s’enfoncent dans la récession

Xavier Diaz
La Banque de France estime à 6% l’impact de la crise du coronavirus sur le PIB au premier trimestre. Le choc pourrait dépasser 10% sur l’ensemble de l’année.

Jamais l’économie française n’avait connu un tel choc depuis la Seconde Guerre mondiale. L’activité se serait contractée de 6% au premier trimestre, selon l’estimation publiée hier par la Banque de France (BdF). Cette chute est la conséquence directe des mesures de confinement prises pour lutter contre l'épidémie de coronavirus à partir du 17 mars et ayant entraîné la fermeture de nombreux secteurs économiques.