La forêt bientôt considérée comme une classe d’actifs à part entière

Les groupements forestiers, autres que les structures familiales vont bientôt pouvoir être commercialisés par offre publique. Il s’agit à présent de sécuriser l’investissement en permettant aux associés d’entretenir les forêts et de s’assurer contre les risques.

L’Association des sociétés et groupements fonciers et forestiers (Asffor) qui cherche, depuis plusieurs années, à faire reconnaître la forêt comme une classe d’actifs à part entière (L’Agefi Actifs n°520, p. 15)a saisi l’occasion de la transposition en droit français de la directive européenne sur les fonds alternatifs (AIFM) pour insuffler une nouvelle dynamique à l’investissement forestier.