La décollecte du livret A se poursuit en novembre

Les encours sur le livret A s’établissent à 343,4 milliards d’euros à fin novembre.

Et de deux ! Après une première décollecte en octobre, les encours sur le livret A et les livrets de développement durable et solidaire (LDDS) ont une nouvelle fois diminué en novembre. Selon la Caisse des Dépôts et Consignation, la décollecte s’établit à 360 millions d’euros (contre -2,83 milliards en octobre). Pour le seul livret A la décollecte est de 90 millions d’euros.

C’est tout sauf une surprise car le mois de novembre est régulièrement un mois de collecte négative. A l’approche des fêtes les Français puisent dans leurs économies pour l’achat des cadeaux et les préparatifs de fin d’année. L’acquittement de certains impôts locaux peut aussi expliquer l’amincissement de leurs bas de laine.

Pour autant, la collecte cumulée sur les onze premiers mois reste très largement positive à 20,28 milliards d’euros, dont 16,87 milliards pour le livret A. C’est moins bien que l’an dernier où les livrets d’épargne de précaution avaient enregistré une collecte record de 35,21 milliards d’euros, dont 27,83 milliards pour le livret rouge. Cet écart traduit un phénomène qu’on observe depuis quelques mois : la baisse du taux d’épargne. Il est passé de 21% à la fin 2020 à 17% au troisième trimestre 2021.

Au total, l’encours cumulé sur le livret A et le LDDS s’établit à 468,6 milliards d’euros, dont 343,4 milliards sur le livret A.

«Pour les prochains mois, l’évolution du Livret A risque d’être affectée par la résurgence de l’épidémie. La baisse du moral des ménages pourrait conduire au retour de fortes collectes pour le livret A et cela d’autant plus si des mesures sanitaires restrictives étaient mises en œuvre», analyse dans une note Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne.

Pour rappel, Bruno Le Maire a récemment confirmé que le taux du livret A serait bien revu à la hausse début 2022 pour tenir compte de l’inflation actuelle.