La corrélation entre actions et obligations refait son apparition aux Etats-Unis

Fabrice Anselmi
L'absence d’inflation et le QE avaient anesthésié cette relation depuis des années et en 2020.
(Fotolia)

Restée très négative depuis le début des années 2000, et encore dans cette crise du Covid à partir du 19 mars, la corrélation entre le prix des actions et celui des obligations, très importante dans l’allocation d’actifs, s’est un peu normalisée depuis novembre avec les perspectives de stimulus fiscal et d’inflation, «car elle dépend essentiellement du régime d’inflation.