La collecte hebdomadaire s'oriente sur les fonds obligataires et monétaires

Réjane Reibaud
La semaine dernière, ils ont attiré les souscriptions, de respectivement 3 milliards et 2,4 milliards de dollars, tandis que les fonds actions ont décollecté 4,6 milliards.

La semaine se terminant au 9 novembre a été assez dichotomique dans les flux alloués aux fonds mondiaux, selon le "flow show" de BofA Global Research. Les fonds obligataires et monétaires ont su attirer les souscriptions, de respectivement 3 milliards et 2,4 milliards de dollars, tandis que les fonds actions et ceux sur l'or ont respectivement décollecté 4,6 milliards et 1 milliard de dollars. La catégorie des fonds en obligations affiche cependant une décollecte de 256 milliards depuis le début de l'année tandis que les fonds actions attirent en net 202 milliards.

Sur cette dernière catégorie, les fonds en actions européennes ne participent toujours pas aux levées de fonds positives puisque la région subit une décollecte hebdomadaire pour la 39e semaine consécutive (-2,7 milliards).

Pendant la semaine analysée, les plus gros flux obligataires se sont dirigés vers les fonds gouvernementaux (+3,7 milliards) et les fonds notés de bonne qualité "investment grade" (+1,9 milliard) tandis que les fonds de dette émergente ont fait fuir les investisseurs (-1,4 milliard).

Sur les fonds actions, les investisseurs ont préféré aussi sortir des Etats-Unis (-4,1 milliards) pour la première fois sur les cinq dernières semaines ainsi que du Japon. Les fonds en actions émergentes ont attiré, eux, quelque 200 millions de dollars.