La chute d’Archegos coûte plus de 10 milliards de dollars à ses banques

La facture atteint une somme équivalente à la moitié des encours que détenait le fonds en faillite.
Bloomberg

La fourchette haute a été atteinte. Les résultats des banques déjà publiés mettent en lumière des pertes cumulées de 10,5 milliards de dollars liées à la chute du fonds Archegos, dont 1,5 milliard de dollars figureront dans les comptes du deuxième trimestre. Les banques suisses et japonaises ont été les plus lentes à réagir – ou disposaient des équipes de contrôle des risques les moins performantes. Ce sont donc elles qui essuient les pertes les plus importantes.

Credit Suisse reste la plus touchée, avec 4,8 milliards de dollars de pertes au premier trimestre liées au hedge fund. A cette somme s’ajoutent 656 millions supplémentaires qui seront comptabilisés au deuxième trimestre. Pour UBS, la facture se monte à 774 millions de dollars. Ces chiffres, rendus publics lors de la présentation des résultats mardi, ont surpris les investisseurs. Bien que la banque se soit toujours refusé à tout commentaire, elle n'avait pas averti sur ses résultats et c’est plutôt un montant autour de 100 millions de dollars de pertes qui circulait dans le marché. Le cours d’UBS a ainsi clôturé en baisse de 1,98 % pendant la séance qui a suivi cette annonce.

Nomura, autre banque impliquée dans l’affaire Archegos à publier ses comptes mardi, affiche une perte de 2,3 milliards de dollars sur le trimestre. La banque japonaise a aussi fait état d’une ardoise supplémentaire de 570 millions de dollars sur le trimestre en cours. De son côté, Mitsubishi UFJ Securities International, la branche européenne de courtage du japonais Mitsubishi UFG, a déclaré avoir accusé une perte de 270 millions de dollars en relation avec Archegos. Sans compter, évidemment, le coût induit par la participation de 20 % de Mitsubishi dans Morgan Stanley.

Certaines structures ont cependant échappé au pire. C’est le cas, par exemple, de Goldman Sachs. Largement citée au début de l’affaire comme étant un des partenaires commerciaux d’Archegos de premier plan, la banque n’a pas fait état, lors de la présentation de ses comptes, de pertes liées au hedge fund. Le groupe a même présenté des résultats records pour sa banque d'investissement dans laquelle se trouvent ses activités de prime brokerage, les services aux hedge funds. Deutsche Bank, qui publie ses résultats ce matin, a, elle aussi, déclaré que les conséquences de la chute d’Archegos sur ses résultats seraient négligeables.