JPMorgan compare le bitcoin à un « or numérique »

Capucine Cousin
La valeur du bitcoin a triplé au cours des six derniers mois pour atteindre un record à 34.800 dollars le 2 janvier.
CoinMetrics

JPMorgan y croit : le bitcoin est en train de devenir un concurrent de l'or, et pourrait même atteindre une valeur de quelque 146.000 dollars (119.000 euros) s'il parvient à s'imposer comme une valeur refuge.

L'intérêt pour la plus importante cryptomonnaie au monde a explosé cette année, les investisseurs considérant le bitcoin comme une couverture contre l'inflation ainsi qu'un placement alternatif face à la dépréciation du dollar. Cette ruée vers le bitcoin l'a fait plus que tripler de valeur au cours des six derniers mois pour atteindre un record à 34.800 dollars (28.380 euros) le 2 janvier.

«La concurrence du bitcoin avec l'or a déjà commencé, à nos yeux», écrivent les stratèges de la banque d'investissement dans une note, citant les récents 7 milliards de dollars de flux sortants sur l'or et les plus de 3 milliards d'entrées de capitaux sur le Grayscale Bitcoin Trust.

Nouvelle ère

Cela pourrait annoncer une nouvelle ère pour cette monnaie numérique à la valeur très volatile, considérée pendant des années comme un jeu pour spéculateurs ou petits parieurs.

Le mouvement favorable pour le bitcoin pourrait être amplifié par l'arrivée des jeunes générations chez les investisseurs, plus sensibles à «l'or numérique» qu'aux traditionnels lingots, poursuivent-ils.

Avec une capitalisation boursière de 575 milliards de dollars, il faudrait que la valeur du bitcoin soit multipliée par près de cinq, à 146.000 dollars, pour atteindre la valeur de la richesse privée en or détenue en lingots, pièces ou fonds indiciels, estiment les experts de JPMorgan. Selon eux, ce potentiel de hausse dépend toutefois de la convergence de la volatilité du bitcoin avec celle de l'or à long terme.

Dans l'immédiat, «sans exclure la possibilité que la spéculation actuelle se propage encore et pousse le prix du bitcoin dans la région de 50.000-100.000 dollars du consensus, nous estimons que de tels niveaux de prix seraient insoutenables», nuancent les stratégistes de la banque américaine.

Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan, avait vivement critiqué le bitcoin en 2017, le comparant à une « fraude ». Il a depuis modéré sa position, alors que la banque américaine a lancé plusieurs initiatives dans l'univers des crypto-monnaies.