Jeudi noir pour les places boursières mondiales

Par Xavier Diaz
La propagation rapide du coronavirus fait craindre une récession mondiale, intégrée dans les cours de Bourse, face à laquelle les politiques semblent démunis.

Deuxième séance de panique cette semaine sur les marchés boursiers. En Europe, les actions enregistrent la plus importante chute de leur histoire et à Wall Street depuis le krach de 1987. L’indice Euro Stoxx 50 chute de 12,4%, à 2545,23 points. A Paris, l’indice CAC 40 s’effondre de 12,3%, à 4.044,26 points. Le S&P500 perd 9,5%. L’ensemble des marchés sont passés du bear market (-20% depuis leur pic) au krach. Depuis leur pic, les indices européens ont perdu plus de 30% (34% pour le Stoxx 50 et le CAC 40 et 41,5% pour le FTSE MIB italien).