iM Global Partner ravive les small & mid caps

La plateforme relance un fonds de la gamme Oyster
Crédit : Pexels

Investir sur les leaders de demain. IM Global Partner (iMGP) a annoncé vendredi 10 juillet la commercialisation du fonds Oyster US Small and Mid Company Growth. Il permet aux investisseurs européens, institutionnels et privés, d’investir dans des small et mid caps américaines à forte croissance.  « Ils auront la possibilité d’investir tôt dans le cycle de vie de sociétés de petites et moyennes capitalisations, dont le potentiel de croissance est très fort », résume Philippe Uzan, directeur général adjoint et directeur des gestions d’iM Global Partner.

Lancé en 2017 sous le nom d’Oyster US Selection, il était géré par Scout Asset Management et investissait uniquement dans les moyennes capitalisations. Suite à l’acquisition de la gamme Oyster par iMGP en début d’année, l’ensemble des 17 fonds fait l’objet d’un audit et celui-ci n’a pas échappé à la règle.

Un portefeuille concentré

Nouveau nom, nouvelle équipe de gestion : c’est Polen Capital, partenaire historique d’iMGP qui gère désormais le fonds et ses 35 millions de dollars d’encours. Son équipe de sept gérants, basée en Floride, fait appel à la stratégie US SMID equity lancée il y a deux mois.

« Cette stratégie innovante en Europe vise des rendements à deux chiffres, en évitant les entreprises cycliques et les résultats binaires tout en se concentrant sur la préservation à long terme du capital», explique iMGP dans un communiqué, précisant que la période de détention moyenne est de 5 ans.

« C’est la première fois que les investisseurs européens ont accès à la stratégie US SMID equity de Polen Capital », se réjouit Philippe Uzan.

Les gérants évaluent notamment la qualité du management, la robustesse du business model, l’existence d’un avantage compétitif durable, la résilience du processus de vente et la capacité à créer de la valeur via le réinvestissement. Les industries très exposées aux matières premières ou aux taux d’intérêt sont exclues. Au final, moins d’une centaine de valeurs remplit l’ensemble des critères de l’équipe de gestion et seulement une trentaine de lignes compose actuellement le portefeuille.

On y retrouve des entreprises issues essentiellement des secteurs de l’information & de la technologie, de la consommation non cyclique (ex : Etsy, plateforme de vente de créations personnelles) et de l’industrie (ex : Copart, société d’enchères automobiles). Ces firmes offrent une croissance durable et des rendements élevés sur le capital pendant de très longues périodes. Une concentration revendiquée par les équipes de gestion.

Investir autrement

Pas de stars mais des jeunes pousses donc. L’objectif est de proposer aux investisseurs de nouvelles opportunités, difficilement accessibles sans équipe locale. « Le marché US est de plus en plus polarisé autour de valeurs incontournables, que l’on retrouve dans beaucoup de portefeuilles», regrette Philippe Uzan.

Interrogé sur la pertinence de la période pour relancer un fonds, le dirigeant se dit confiant. Le contexte de cette année serait même « propice à proposer de nouvelles sources de valeur ajoutée, à côté de l’investissement plus mainstream dans des grandes valeurs américaines », avance-t-il. Alors que les investisseurs cherchent de plus en plus à donner du sens à leurs investissements, le potentiel de croissance des sociétés en portefeuille devra compenser l’absence de grandes valeurs US très attractives. Contrairement à beaucoup de ses concurrents, Oyster US Small and Mid Company Growth ne vise pas de labels ESG. iM Global Partner assure toutefois que les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance sont pris en compte par les gérants et rappelle que Polen Capital est signataire des PRI depuis 2018. Après Oyster Sustainable Europe et Oyster US Core Plus, il s’agit du troisième fonds de la gamme transformé depuis son acquisition par iMGP. De prochaines annonces devraient être faites d’ici à la fin de l’année.