H20 AM s’en remet au cantonnement de ses actifs illiquides

Alexandre Garabedian
Le gérant va utiliser la procédure de «side pocket», qui consiste à scinder des fonds pour isoler les titres impossibles à valoriser.

Pas question pour H2O AM de geler ses fonds, affirmait son PDG Bruno Crastes en juin 2019, alors que la société de gestion faisait face à des demandes massives de rachats. Quatorze mois plus tard, ses investissements peu inspirés dans les sociétés du financier allemand Lars Windhorst ont eu raison de cette position de principe. A la demande de l'Autorité des marchés financiers, l'affilié à 50% de Natixis a bloqué les souscriptions et les rachats sur huit des fonds de sa gamme.