Actions européennes

Dorval étend sa gamme aux valeurs moyennes

Dorval Asset Management commercialise son fonds Dorval Manageur Smid Cap Euro
Il suit un processus de gestion similaire à ses fonds de grandes et de très petites capitalisations
DR, Mathilde Guillemot-Costes, gérante, Dorval AM

La gamme des fonds d’actions européennes de Dorval Asset Management, une société de gestion affiliée à Natixis AM, est aujourd’hui complète. Après avoir lancé en 2005 son fonds Manageurs sur les actions françaises, puis les fonds Manageurs Euro en 2011, investi sur la zone euro, et Manageurs Small Cap sur les très petites capitalisations en 2014, la société de gestion commercialise aujourd’hui le fonds Dorval Manageurs Smid Cap, investi sur les petites mais aussi les moyennes valeurs. « Ce nouveau fonds se situe, en termes de taille de capitalisations boursières, au croisement de Dorval Manageur Small Cap Euro et Dorval Manageurs Europe », confirme Julien Gougeon, cogérant du fonds.

Processus de gestion inchangé.

Le fonds, éligible au PEA, est donc investi à 75 % dans des entreprises européennes – pour 70 % hors de France – dont la capitalisation reste inférieure à 5 milliards d’euros, pour une capitalisation médiane de 2 milliards d’euros. Au total, une soixantaine de lignes constituent le portefeuille. Ce fonds présente des contraintes moins fortes que celles appliquées au fonds Small Cap, éligible au PEA PME et qui, avec 200 millions d’euros sous encours, n’est pas loin de sa capacité maximale.

Pour son nouveau produit, Dorval utilise le même processus de gestion que pour les autres fonds de la gamme Manageurs. En premier lieu, une analyse macroéconomique est effectuée et, « même si nous sommes des gérants de sélection de valeurs (stock-picking), les éléments macroéconomiques nous donnent des thèmes d’investissement que nous croisons ensuite avec l’analyse des sociétés », précise Mathilde Guillemot-Costes, cogérante du fonds.

Classification des dirigeants.

Les gestionnaires accordent ensuite une place prépondérante à la manière dont les sociétés sont dirigées. Il a ainsi été identifié quatre types de manageurs d’entreprises : les « bâtisseurs », qui ont la capacité de détecter des opportunités de croissance à long terme ; les « parachutés », qui se voient confier le pouvoir souvent à l’occasion d’une crise et sont à la tête d’un vivier de sociétés en retournement ; les « héritiers », qui présentent un lien familial avec les bâtisseurs et assument la direction opérationnelle de l’entreprise ; et les « dauphins », qui ont fait leurs classes dans la société qu’ils dirigent. Dorval précise que les entreprises sélectionnées sont principalement dirigées par des « bâtisseurs » pour les plus petites d’entre elles. Pour les plus grandes, le gestionnaire recherche des sociétés à un tournant clé de leur histoire et pour lesquelles les conseils s’en remettent souvent à des professionnels venant de l’extérieur, les « parachutés ».

La valorisation constitue enfin un point crucial dans son processus d’investissement. « Nous investissons, certes, dans des valeurs en croissance, mais pas à n’importe quel prix. Nous effectuons nos propres prévisions de résultat des sociétés que nous comparons avec les données des analystes. Nous nous positionnons alors sur des sociétés pour lesquelles nos anticipations dépassent celles du marché. Nous cherchons ainsi à capter les effets de revalorisation », explique Mathilde Guillemot-Costes.

Evidemment, comme pour beaucoup de produits investis sur ces entreprises intermédiaires, Dorval met aussi avant le fait que ces sociétés peuvent potentiellement faire l’objet d’OPA.

Potentiel.

Même si les actions de petites et moyennes capitalisations surperforment les grands indices depuis le début de l’année – et pour les petites sur le plus long terme –, les gérants estiment le moment opportun pour lancer ce fonds. « La robustesse du cycle en Europe se confirme. Les sociétés que nous sélectionnons sont majoritairement positionnées sur des marchés de niche en croissance, souvent consolidatrices et qui s’internationalisent progressivement », expliquait ainsi la gérante dans un communiqué lors du lancement commercial du produit.