Brexit

Des conséquences limitées à long terme

Le 23 juin, la décision des Britanniques de sortir de l’Union européenne a provoqué une chute des marchés de plus de 10 %
Malgré cette réaction, les gérants estiment que les conséquences de cet événement sont avant tout politiques

La tension est, certes, un peu retombée, quinze jours après la décision de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne, mais force est de constater que les marchés ne s’attendaient pas à un tel séisme. Le 24 juin, lors de la publication des résultats du vote ayant eu lieu le jour précédent, les actions européennes ont chuté de plus de 8 %, pendant que la livre plongeait de plus de 7 % face au dollar et de 5 % face à l’euro.