Biens divers

Des acteurs non régulés occupent le marché

A défaut d'avoir attribué son premier numéro d'enregistrement, l'AMF multiplie les alertes sur les biens divers atypiques
Une prévention qui porte ses fruits puisque les conseillers financiers délaissent majoritairement ces produits
Fotolia

La consigne de l’Autorité des marchés financiers (AMF) est sans appel : « Si l’intermédiaire en biens divers concerné ne dispose pas d’un numéro d’enregistrement, ne répondez pas à ses sollicitations. » Un message que le gendarme de la Bourse martèle dans chacune des alertes qu’il publie. Après avoir combattu les sites de trading en ligne, de type Forex et options binaires, l’AMF livre désormais bataille aux produits communément appelés « atypiques » et se focalise par exemple sur le vin, les terres rares, les manuscrits et les métaux précieux…