Credit Suisse fait la lumière sur son exposition à la Russie

La rédaction
Selon la banque, les clients russes détiendraient désormais moins de 4% des actifs sous gestion au sein de sa division de banque privée.

Credit Suisse a révélé jeudi dans son rapport financier trimestriel avoir gelé 10,4 milliards de francs suisses (9,98 milliards d'euros) d'actifs de clients fortunés au premier trimestre en raison des sanctions imposées dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le groupe bancaire helvétique a également déclaré que les clients russes détenaient désormais moins de 4% des actifs sous gestion au sein de sa division de banque privée. La semaine dernière, il avait annoncé une perte nette de 273 millions de francs suisses au premier trimestre, en raison de provisions pour litiges de 703 millions de francs ainsi qu’un impact de 206 millions de francs lié au conflit en Ukraine. Les encours de créances douteuses ont augmenté de 230 millions de francs par rapport à la fin de 2021 dans son activité de banque privée. Il s'attend en outre à ce que son litige aux Bermudes, qui concerne une ancienne filiale d’assurance-décès locale, lui coûte environ 600 millions de dollars (571 millions d'euros).