Corum limite la casse

Si ses fonds obligataires sont tous en territoire négatif, ses SCPI devraient dépasser leurs objectifs de rendement.

Serrer les dents en attendant 2023. C’est en somme ce que font beaucoup de sociétés de gestion qui entraperçoivent déjà au début d’année prochaine une accalmie sur certains marchés, notamment obligataire. C’est le cas du groupe Corum l’Epargne, qui a présenté mardi 20 septembre les résultats de ses fonds obligataires, de ses SCPI et de ses contrats d’assurance vie.

Fonds obligataires : entre -3,23% et -8,76%

Du côté obligataire, l’heure n’est pas à la réjouissance. A l’image du marché, les quatre fonds de Corum accusent de sérieuses pertes (voir ci-dessous). Alors que BCO et Corum BEHY battent leur indice de référence, l’IBOXXMJA, les deux autres plongent davantage.

Performances des fonds obligataires de Corum sur les 12 derniers mois 

Source : Corum

Une dégringolade que Frédéric Puzin attibue aux comportements des investisseurs : «Les marchés anticipent la récession à venir, a avancé le président du groupe Corum l’Epargne lors de la conférence de presse. Il y en aura bien une, mais sans doute pas de l’ampleur qu’estiment les investisseurs.»

SCPI : entre 5,6% et 6% de rendement

Objectifs tenus pour les SCPI de Corum, voir dépassé pour Corum Xl et Corum Eurion (voir ci-dessous).

Performances et prévisions des SCPI de Corum 

Source : Corum 

A noter toutefois que le rendement de Corum Eurion est en baisse constante depuis son lancement (10,40% en 2020, 6,12% en 2021 et 6% de prévu pour 2022). Il se rapproche ainsi de l’objectif initial de 4,5%.

Assurance vie : entre 3,6% et -4,3%

Enfin, les épargnants qui auront misé sur les contrats d’assurance vie majoritairement investi en immobilier auront eu le nez creux. Le chiffres de Corum le montrent : plus la part de sous-jacent obligataire augmente et plus les performances se dégradent.

Source : Corum