Compliqué de faire simple...

L'édito du rédacteur en chef de l'Agefi Actifs, Jean-François Tardiveau, dans notre dernière édition papier.

Il n’aura échappé à personne que l’heure est à la simplification. Ce qui, sur le papier, peut séduire puisque cela doit permettre d’y voir plus clair. Pourtant, rien ne garantit que tous se retrouvent dans ce qui est proposé. C’est un peu ce qui est en train de se produire dans le prolongement des annonces fiscales de candidats « bankables » à l’élection présidentielle française.