Banquiers et assureurs se préparent au «stress test» climatique

Par La rédaction
L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution a publié lundi les scénarios de l'exercice d'évaluation qui sera mené au second semestre.

Le coronavirus vaut tous les tests de résistance du secteur financier. Mais l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) n'a pas renoncé à soumettre banquiers et assureurs à un «stress test» climatique. L'idée n'est pas d'aboutir à de nouvelles exigences en fonds propres, mais de «mesurer les expositions et les vulnérabilités du secteur financier français aux différents scénarios climatiques».