Axa s’affranchit des règles en maintenant son dividende

Amélie Laurin
A rebours de l’appel à la suspension de l'Eiopa et de l’ACPR, l’assureur versera la moitié de la rémunération prévue à ses actionnaires, avant un éventuel complément en fin d’année.

Axa sera le seul assureur français coté à verser un dividende à l’issue de son assemblée générale annuelle. Après le renoncement de CNP Assurances, Coface et enfin Scor, le groupe dirigé par Thomas Buberl va réduire de moitié seulement la rémunération de ses actionnaires au titre de 2019. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a pourtant demandé début avril aux assureurs de la Place de renoncer à leur dividende, jusqu’au 1er octobre au moins, afin de préserver leur capital dans le contexte de crise liée au Covid-19.