Fonds sectoriel

Axa IM lance un fonds sur la robotique

La thématique affiche une croissance comprise entre 10 % et 15 % par an
Le gérant investit sur des secteurs comme l’industrie, la santé ou les transports
DR, Tom Riley, gérant, Axa Framlington

Cela devient un phénomène de société. En quelques années, alors que la robotique ne constituait qu’un sous-secteur de l’industrie, elle est maintenant présente dans de nombreux pans de l’économie. Des Etats-Unis aux pays émergents, en passant évidemment par la France, la thématique prend de l’importance. L’idée de taxer les robots, tant leur place devient prépondérante dans bon nombre d’entreprises, s’est d’ailleurs non seulement invitée dans la campagne électorale française mais Bill Gates, le fondateur emblématique de Microsoft, vient d’émettre la même proposition.