Apicil investit dans le robo-advisor FundShop

Alexandre Garabedian, Agefi Quotidien
Le groupe de protection sociale prend une part minoritaire, pour 2,2 millions d'euros, dans la fintech française, qui a parié dès 2013 sur un modèle BtoB.

Apicil conforte le modèle BtoB du robo-advisor Fundshop. Le groupe de protection sociale annonce ce matin un investissement de 2,2 millions d’euros dans la fintech française, qui développe depuis 2013 un robot-conseiller de gestion et de construction de portefeuille en ligne. A la différence d’un WeSave ou d’un Marie Quantier, tournés vers les particuliers, FundShop s’est positionné dès l’origine comme fournisseur d’un service en marque blanche à destination des distributeurs d’assurance vie et d’autres produits financiers.