Amundi et BNP Paribas AM, meilleurs collecteurs sur les fonds français en 2016

Newsmanagers
Selon les données de SIX-Financial Information - Europerformance, Amundi Asset Management a enregistré la plus forte collecte sur les fonds de droit français en 2016, avec des souscriptions nettes de 12,6 milliards d'euros.
Bien que distancé, l'autre gagnant de 2016 est BNP Paribas Asset Management avec 6,4 milliards d'euros collectés. Côté sociétés de gestion indépendantes, Carmignac s'illustre en étant le seul de sa catégorie à figurer parmi des dix principales collectes de l'an dernier.

Comme en 2015, Amundi Asset Management est le grand champion de la collecte sur les fonds de droit français en 2016. La société de gestion du groupe Crédit Agricole, qui vient d'acquérir Pioneer, a enregistré l'an dernier des souscriptions nettes de 12,6 milliards d'euros, soit un montant comparable à celui de l'année précédente, selon les données de SIX Financial Information - Europerformance. Cela lui permet d'enregistrer une progression de 7,3 % de ses encours de fonds de droit français à 205,6 milliards d'euros. L'enseigne a bénéficié d'une forte collecte sur les fonds trésorerie et obligations (+6,3 milliards d'euros et +1,3 milliard d'euros) qui se trouvent être les catégories les plus porteuses sur l'année.

Amundi AM s'illustre aussi par le biais de deux de ses filiales qui figurent également dans le top 10 : BFT Investment Managers arrive en troisième place du classement avec 4,2 milliards d'euros, tandis que CPR Asset Management est en septième position, avec 2,3 milliards d'euros.
Même s'il arrive assez loin derrière Amundi, l'autre gagnant de 2016 est BNP Paribas Asset Management. Avec 6,4 milliards d'euros, la société de gestion du groupe bancaire renoue enfin avec un solde positif après deux années de rachats. Elle bénéficie elle aussi du succès de la gestion monétaire en 2016.

En revanche, Natixis Asset Management, autre grande société de gestion affiliée à une banque, connaît le sort inverse, et signe la deuxième plus grosse décollecte de l'année avec près de 1,5 milliard d'euros, alors qu'elle figurait parmi les plus importants collecteurs en 2015. Sa filiale DNCA Investments a aussi souffert l'an dernier, avec des sorties nettes de 932 millions d'euros. Mais la palme de la pire décollecte revient à Aviva Investors France, qui voit sortir 2,2 milliards d'euros. Le gestionnaire enregistre une perte d'encours de 4,6 % à 24,9 milliards d'euros.

Côté société de gestion indépendante, Carmignac s'illustre en étant le seul de sa catégorie à se faire une place dans le classement des dix principales collectes de 2016, ayant levé 2,8 milliards d'euros sur les fonds de droit français. Même si la société ne figure pas dans le top 10, Europerformance souligne aussi le succès de Sycomore Asset Management, autre acteur indépendant de la gestion. La société est en effet l'une des rares à avoir réalisé une collecte nette positive sur le segment des actions en 2016, avec 1,2 milliard d'euros de collecte nette.