Allfunds valorisé entre 6,6Md€ et 7,6Md€

Laurence Marchal
L’opération a démarré sur Euronext Amsterdam vendredi 16 avril et se terminera jeudi 22 avril.

La plate-forme de fonds Allfunds a fixé vendredi la fourchette de prix de son introduction en Bourse entre 10,50 euros et 12 euros par action. Cela la valorise entre 6,6 milliards et 7,6 milliards d’euros.

De plus, la société annonce avoir noué un accord avec les sociétés de gestion BlackRock, Jupiter, Mawer, Lazard et Janus Henderson Investors, qui achèteront des actions pour un montant total de 850 millions d’euros. BlackRock sera le principal investisseur, avec 250 millions d’euros. Jupiter s’est engagé à investir 200 millions, Mawer 160 millions et Lazard et Janus Henderson Investors 120 millions d’euros chacun.

En se basant sur un prix situé au milieu de la fourchette, cela correspondrait à environ 75.555.556 actions, soit 40,1 % de l’offre d’actions, en supposant que l’option de surallocation sera exercée.

L’offre concerne un placement privé de 163.650.850 actions de la part de LHC3 (qui est indirectement contrôlé par les fonds gérés par les filiales de Hellman & Friedman et Eiffel Investment, véhicule d’investissement désigné de GIC Special), BNP Paribas Securities Services et Credit Suisse. Hors option de surallocation, l’offre représente 26 % du capital de la société.

Une option de surallocation a été prévue, représentant 24.547.628 actions, soit 15 % du nombre des actions offertes. Si elle est exercée totalement, la valeur de l’offre tournera entre 2 milliards et 2,3 milliards d’euros et correspondra à un maximum de 29,9 % du capital.

L’opération a démarré sur Euronext Amsterdam vendredi 16 avril (9 heures) et et prendra fin jeudi 22 avril (14 heures).

Allfunds se présente comme une plate-forme “wealthtech” B2B qui met en relation les sociétés de gestion et les distributeurs. Ses encours sous administration s’élèvent à 1.200 milliards d’euros. Ses revenus ressortent à 370 millions d’euros et son Ebitda à 263 millions d’euros.

La société madrilène avait été créée par les banques italienne et espagnole Intesa Sanpaolo et Santander. En 2017, les deux établissements ont cédé leurs participations à Hellman & Friedman et au fonds souverain de Singapour GIC dans une opération qui avait valorisé Allfunds à 1,8 milliard d’euros.

En 2019, BNP Paribas Securities Services et BNP Paribas Asset Management avaient annoncé une prise de participation conjointe de 22,5% dans Allfunds. Credit Suisse avait pris 18% du capital la même année à l’occasion de la cession à Allfunds de sa plateforme de sélection de fonds Investlab.