Affaire Vendôme Capital Partners : Norma Capital reprend la SCPI Vendôme Régions

Le résultat de l'appel d'offres est tombé, lundi 19 mars. La décision doit être validée par le dépositaire et l'AMF.

Le vainqueur de l’appel d’offres a été désigné : c'est la SGP Norma Capital (ex-Glad Patrimoine) qui doit reprendre la gestion de Vendôme Régions, la SCPI de Vendôme Capital Partners (VCP), société sous le coup d’une procédure de retrait d’agrément par l’AMF qui lui a été notifié le 25 janvier dernier. Les associés de la SCPI Vendôme Régions en ont décidé ainsi en assemblée générale le 19 mars, à une majorité de 80,5 %. « La décision doit toutefois être entérinée par le dépositaire (Société Générale Security Services (SGSS), Ndlr) ainsi que par l'AMF », confie à L'Agefi Actifs une source proche du dossier.

Le choix de Norma Capital intervient alors que cette dernière a fait l'objet d'une requête pour « détournement de clientèle », déposée la semaine dernière par VCP auprès du président du tribunal de commerce, comme l’a rapporté Newsmanagers. VCP a en effet entendu « faire respecter ses droits vis-à-vis de toute personne physique ou morale qui aurait pu créer des conditions de nature répréhensible nuisant à son activité », avait expliqué à nos confrères Olivier Colas, son président et directeur général.

Une décision sans réelle surprise, selon les observateurs de la place. Norma Capital est composée d’anciens membres de VCP dont Thibault Feuillet (ex-directeur des partenariats), Faïz Hebbadj (ex-directeur immobilier) ou Nicolas Duyck (ancien directeur administratif et financier). La SGP a fait vœu dans sa profession de foi, entre autres, de maintenir le taux de 6 % de distribution de la SCPI Vendôme Régions, tout comme le délai de jouissance de 60 jours. Elle a pour objectif d’atteindre 65 millions d’euros de capitalisation d’ici à fin 2018, et propose la souscription de parts de Vendôme Régions à travers un contrat d’assurance vie. A très court terme, l’objectif sera de publier le bilan du quatrième trimestre 2017, qui restait à communiquer. « Ce qui devrait être fait dans les jours à venir », glisse à L’Agefi Actifs un proche du dossier.

Outre Norma Capital, trois SGP étaient candidates à la reprise de cette SCPI dont la capitalisation se monte à 38 millions d'euros : Aldéran, Apicap et Beauvau Capital. Swiss Life Reim, un temps en lice, a retiré sa candidature. Entre autres « gages de garantie » retenus par le conseil de surveillance de la SCPI, ces SGP devaient respecter « l’objectif de distribution de 6 % net », la mise en œuvre d’une « stratégie marketing offensive destinée à différencier favorablement Vendôme Régions tant parmi les autres fonds éventuellement déjà gérés par la SGP que, plus généralement, parmi les autres SCPI sur le marché », ou encore « le maintien de l’actuel dépositaire ».