Les notaires détaillent l’absence de « baisses notables des prix » en Ile-de-France

S’il ne faut pas attendre de « franche amélioration des facteurs influant sur le marché, rien ne conduit, dans le contexte actuel à anticiper de franche dégradation ».

Dans la dernière étude portant sur la conjoncture immobilière du dernier trimestre 2013, les notaires de Paris Ile-de-France, s’accordent sur le fait que « le recul du nombre de ventes, puis leur stagnation à faible niveau, n’ont pas à ce jour, provoqué de baisses notables des prix. Les ajustements attendus ne se sont donc pas produits, contrairement à ce qui avait été constaté en 2008-2009 ».