Vers une généralisation de la taxe séjour

La maire de Paris Anne Hidalgo a affirmé devant les sénateurs son souhait de voir l'ensemble des plateformes de locations saisonnières en ligne assujetties à la taxe de séjour, à l'image de ce que l'Américain Airbnb réalise déjà à Paris depuis octobre 2015.

La maire va donc déposer un amendement à la loi République numérique, au Sénat à partir du mardi 26 avril pour généraliser cette taxe sur le territoire. Elle demande également un relèvement de l'amende pour non-respect de la loi. Aujourd'hui elle est fixée à 25.000 euros.