Trop de données sur les annonces immobilières

A compter du 1er avril 2017, les professionnels de l’immobilier devront faire figurer de nouvelles données dans leurs annonces immobilières. Le décret, paru en janvier 2017, impose notamment aux agences de faire figurer sur leur site le barème des prix des prestations proposées. Il rend également obligatoire de faire figurer sur l’annonce le prix de vente du bien ainsi que de faire savoir sur qui repose la charge du paiement des honoraires. Les annonces pour les logements en location devront afficher le montant du loyer mensuel «toutes charges comprises». Pour Loïc Ruault, président d’Advisofi, un courtier en crédits, «ces nouvelles données risquent de nuire à l’appréhension du bien par l’acheteur ou le locataire. Elles réduisent la place disponible sur l’annonce pour décrire le logement». Le courtier mentionne également que certains marchés comme celui de l’immobilier de luxe ont pour habitude de ne pas mentionner les prix. Enfin, ce qui cristallise le mécontentement des professionnels: les ventes entre particuliers ne sont pas concernées par le dispositif.

Lire le décret ICI.