Ralentissement du nombre de transactions immobilières

L'approche de l'élection présidentielle et la lente remontée des taux immobiliers ont freiné les transactions immobilières au premier trimestre, analyse le courtier Empruntis. Selon lui, les acquisitions ont été en baisse de 2,66% et de 0,03% en février et mars après une hausse de 7% en janvier par rapport aux mêmes période l'an dernier. "Des résultats à mettre en perspective avec l’évolution constatée entre le 1er trimestre 2015 et la même période l’année passée : +34,52% des demandes", tempère le courtier.

A noter, ces éléments donnent des indicateurs avancés de marché, précise Empruntis. Car les demandes de financement réalisées ce trimestre se traduiront par des transactions réelles dans deux ou trois mois.