Quelle incidence de la loi Alur sur l’activité de location meublée ?

 L’agence immobilière Lodgis s’est intéressée dans sa dernière étude à l’impact de la loi Alur dans l’activité des loueurs en meublé. Près de 37 % des personnes interrogées considèrent que la loi n’a pas eu d’impact sur leur activité. Toutefois plus de la moitié (52 %) indiquent poursuivre leur activité tout en réalisant des adaptations (choix du locataire, diminution du loyer ou application d’un complément de loyer selon la situation, entretien moindre du logement). «  Suite à l’entrée en vigueur de la loi Alur, 11 % des bailleurs de biens meublés à Paris ont fait le choix de stopper leur activité », précise Lodgis.