Marché locatif: la superficie des bureaux en Ile-de-France fait la différence

Le premier semestre 2015 aura été peu actif avec une demande placée en recul de 22 % pour l'ensemble des bureaux en Île-de-France. Cependant, ce recul cache des réalités plus contrastées. Le marché des petites et moyennes surfaces résiste mieux et affiche même de bonnes performances pour la tranche inférieure à 1.000 m² (+10 %), alors que le démarrage pour les grandes opérations de plus de 5.000 m² est plus difficile (-52 %).