L’immobilier chinois: la bulle qui n’en est pas une ?

« Nous avons récemment visité la Chine et sommes arrivés à la conclusion que la bulle ne va pas éclater. En fait, nous ne sommes même pas convaincus qu’elle existe », explique ING Investment Management dans une analyse du marché immobilier chinois. Les équipes de la société de gestion juge que les villes fantômes, telles qu’elles sont montrées dans les médias, là où fleurissent  des immeubles gigantesques dans des villes reculées, sont loin de constituer la norme.