Les prix des logements anciens restent figés en début d’année

Les indices Notaires-Insee enregistrent une quasi-stabilité des prix des logements anciens au premier trimestre 2014 (+0,1 %) selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS).

Prix.  Les prix des appartements augmentent légèrement de 0,3 % alors que ceux des maisons sont inchangés. Ainsi, sur un an, les prix décroissent de 1,4 % : -1,0 % pour les appartements et -1,7 % pour les maisons.

Les prix décroissent de 1,4 % sur un an au 1er trimestre 2014

En Île-de-France, au premier trimestre 2014, les prix augmentent de 0,2 % (appartements + 0,7 % et maisons - 0,9 %). Sur un an, les prix franciliens décroissent de 1,6 %. Les prix des appartements diminuent de 1,2 % et ceux des maisons de 2,3 %.

En province, les prix sont quasi stables à +0,1 % (appartements + 0,1 % et maisons + 0,2 %). Sur un an, les prix des logements anciens en province se replient de -1,3 % (maisons -1,5 % et appartements -0,6 %).

Volume de transactions. A mars 2014, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 740 000, soit une hausse de 2,9 % par rapport à décembre 2013. Le rebond se poursuit. En un an, le volume annuel de transactions se redresse nettement (+12,5 % par rapport au nombre de transactions réalisées en mars 2013 au cours des douze derniers mois écoulés).

A noter que la variation des prix au quatrième trimestre 2013 est très légèrement révisée à la baisse (-0,1 point en Île-de-France comme en province). 

Fichiers: