Les marges de négociation se sont resserrées pour les appartements

Il est désormais plus difficile de faire baisser le prix d'un bien immobilier d'après les statistiques du baromètre LPI-Se Loger publiées récemment. Avec les taux bas et la ruée sur le marché immobilier constatée depuis le milieu de l'année 2016, les acheteurs préfèrent souvent moins négocier pour s'assurer l'obtention d'un bien. Il est à noter que le retrécissement des marges de négociations s'observe surtout pour les appartements (3,5% du prix de vente, en moyenne) que pour les maisons (5,1 %).