L'élection présidentielle n'a pas affecté la distribution de crédit

A deux semaines de l’élection présidentielle, les demandes de crédit restent importantes, estime le courtier en immobilier Cafpi dans son analyse du marché immobilier du mois d'avril. "Le dynamisme du début d’année se poursuit, sans que, pour le moment, les échéances électorales ne semblent avoir d’impact sur les accédants", juge le vice-président de Cafpi Philippe Taboret.  Mais il ajoute que cette distribution de crédit pourrait, une fois les élections passées, se tarir.