Le marché immobilier pourrait craindre une hausse des taux en 2015

L'Agefi, édition de 7h, 29 octobre 2014

Une hausse des taux longs, même très graduelle, pourrait peser sur les ventes et les prix du marché immobilier résidentiel français l'année prochaine, met en garde la recherche économique du Crédit Agricole dans une note publiée hier.

La banque pense que le mouvement de correction entamé par le marché immobilier depuis la crise devrait se poursuivre «à un rythme lent» l'année prochaine, avec une baisse des prix estimée à 2% dans l'ancien en 2015. Cependant, même une stabilisation des taux pourrait avoir «un effet psychologique négatif» pour les acquéreurs, souligne l'économiste du Crédit Agricole, Olivier Eluère.

L’intégralité de l’article est accessible en accès libre sur le site agefi.fr.