La première SCPI sur le démembrement de propriété est commercialisée

Primonial REIM lance la commercialisation d’une SCPI d’un nouveau genre. Dénommé Patrimmo Croissance, ce produit va investir dans le logement sans pour autant avoir un but principalement fiscal comme les SCPI Scellier ou Duflot. En effet, en partenariat avec Perl, concepteur du schéma de l’usufruit locatif social, la société de gestion a créé un véhicule qui achètera la nue-propriété d’un logement dont l’usufruit temporaire est confié à un bailleur social.

L’investisseur acquiert la pleine propriété de parts de SCPI investie dans la nue-propriété. Son intérêt est alors de bénéficier à la fois d’une valorisation mécanique de la nue-propriété du fait de l’extinction progressive de l’usufruit (ce dernier étant fixé 15 et 20 ans) et de l’évolution de la valeur sur le marché immobilier (plus ou moins-value). La valeur des parts est fixée mensuellement. Le prix de la part est déterminé à 480 euros jusqu’à fin 2014 et à 481,40 euros au mois de janvier 2015. Le rendement avancé est de 3,5 %.

Cette SCPI n’a pas pour but de verser des revenus locatifs mais répond à une recherche de valorisation. L’horizon de placement recommandé est de 10 ans sans que le porteur de parts ne soit toutefois tenu de conserver ses parts sur une certaine durée, à l’inverse de SCPI fiscales.  Les parts peuvent être souscrites en direct ou via un contrat d'assurance-vie.

La création de ce véhicule doit permettre au marché de l'usufruit locatif social de décoller. Ce dernier représente aujourd'hui environ 1.500 logements par an.

Plus de détails dans l’édition du 19 décembre prochain de l’Agefi Actifs