Immobilier : les primo-accédants toujours présents mais les conditions se durcissent

Les primo-accédants continuent à être présents sur le marché immobilier même avec des conditions d'emprunts qui se sont légèrement dégradées, analyse le courtier Cafpi dans sa dernière analyse du marché immobilier. La hausse des taux d'intérêts assez contenue pour le moment a plutôt stabilisé leur pouvoir d'achat immobilier avec des montants et durées assez similaires à il y a quelques mois. Ils empruntent en moyenne 203.857 euros sur 236 mois, contre 204.253 euros sur 236 mois il y un mois. "Leur effort, lui par contre, augmente. Leur acquisition représente 4,40 années de revenus, contre 4,37 années le mois dernier", explique Cafpi.