80.000 nouveaux logements intermédiaires prévus en Ile-de-France d'ici à 2025

Action Logement annonce se fixer l’objectif de « produire 80.000 nouveaux logements intermédiaires à horizon 2025 », afin de répondre au besoin dans ce secteur dans la région Île-de-France, évalué à 150.000 unités. Le groupe, chargé notamment de la gestion paritaire de la PEEC, indique avoir confié cette mission à in’li, sa filiale dédiée de production et de gestion du logement intermédiaire en Ile-de-France, créée en octobre 2017.

« La priorité est de répondre à la situation des zones tendues où le niveau des loyers libres ne permet pas l’accès au logement privé pour un grand nombre de salariés. C’est notamment le cas en Ile-de-France où l’écart entre les loyers du parc social et du parc privé est très important », indique Action Logement. Alors que dans la région, les prix des logements ont augmenté en moyenne 2,4 fois plus vite que les revenus depuis 1998, rappelle le groupe, les salariés des classes moyennes ont « de plus en plus de mal à se loger dans Paris comme en première couronne et sont mécaniquement éloignés de leur lieu de travail, devant subir des temps de transports de plus en plus longs (68 minutes en moyenne en Île-de-France) ».

Construits exclusivement en zones A bis et A, ces 80.000 logements intermédiaires représentent un investissement de 18 milliards d’euros qui seront financés par les fonds propres d’in’li, mais aussi par des financements extérieurs.