Virgil lève 15 millions d’euros

Gaetan Pierret
8 millions seront consacrés à son développement, la somme restante sera utilisée pour investir aux côtés des acquéreurs.

La start up Virgil, qui investit aux côté des jeunes actifs pour leur permettre de devenir propriétaires dans la limite de 100.000 euros, a annoncé ce jeudi 17 novembre sa troisième levée de fonds, de 15 millions d’euros.

Le tour de table a réuni ses actionnaires historiques (Alven, LocalGlobe, Evolem) et fait entrer le fonds Global Founders Capital au capital. Les participations de chacun n’ont pas été communiquées, mais les deux co-fondateurs Saskia Fiszel et Keyvan Nilforoushan demeurent majoritaires.

Sur les 15 millions d’euros levés, 7 millions seront utilisés par Virgil pour co-investir aux côtés de ses clients acquéreurs (via la société dédiée Virgil Properties). Une somme nécessaire pour suivre l’afflux de la demande compte tenu des difficultés de financement des ménages. «Le durcissement des conditions d’octroi de crédit a fortement augmenté le marché adressable des jeunes actifs qui ont besoin d’un coup de pouce pour acheter leur appartement», appuie Keyvan Nilforoushan

Les 8 millions restant serviront à accélérer le développement de la start up. Créée en 2019, elle opère pour l’instant exclusivement à Paris. Elle compte désormais s’étendre à d’autres grandes villes de France et d’Europe. A date, elle a déjà financé 50 millions d’euros d’acquisitions pour une centaine de transactions.