Immobilier haut de gamme

Un marché en bonne forme en 2017

Sotheby’s International Realty France-Monaco explique avoir réalisé 577 transactions dans le haut de gamme l’an passé.
Le montant total des ventes se rapproche de 700 millions d’euros, en hausse de 38 % sur un an

Aligné sur les belles performances de l’ensemble du marché immobilier résidentiel, le segment du prestige a aussi décollé l’an passé, selon Sotheby’s International Realty France-Monaco. Le spécialiste du haut de gamme livre un bilan d’année aussi bon qu’en 2011, année florissante dans ce secteur, indiquant avoir réalisé 577 ventes, à un prix moyen de 1,21 million d’euros sur le territoire français pour un produit total de ventes se montant à environ 698 millions d’euros. Ce qui montre un marché du prestige « en excellente santé en France », selon Alexander Kraft, directeur général du réseau, qui précise avoir vendu « chaque jour ouvré pas moins de trois biens à plus de 1 million d’euros ».

C’est Paris qui aura été le marché « le plus actif de l’Hexagone », poursuit Sotheby’s International Realty, avec des hausses de prix chiffrées entre 5 et 10 %. Les biens les plus chèrement vendus, dans une fourchette de 12.000 à 20.000 €/m², sont cependant ceux « qui n’ont pas de défauts, c’est-à-dire qui bénéficient d’une excellente localisation dans les meilleurs quartiers (le 6e, le 7e, le 8e et le 16e) et sont en parfait état », précise le responsable. En province, où le stock de biens à vendre est abondant, les prix sont restés « stables ».

Le réseau voit dans ces bons résultats l’effet de l’élection présidentielle, qui après « plusieurs années d’attentisme de la part des acheteurs français, (…) a déclenché un changement d’attitude parmi les investisseurs français », précise Alexander Kraft. Une reprise de confiance dans la pierre qui, dans tous segments confondus, « offre actuellement des perspectives excellentes. »