Crowdfunding immobilier

Un besoin de réglementation sur un marché ascendant

Les rendements à deux chiffres annoncés suscitent l’intérêt des opérateurs
Les mises en garde concernant ces opérations commencent à se multiplier

Si les premières plates-formes de financement participatif se sont positionnées sur des opérations de capital-amorçage ou de capital-risque, l’immobilier prend depuis quelques mois une place de plus en plus importante dans les offres commerciales désormais proposées. Le nombre d’acteurs qui s’y intéressent au point de se spécialiser ou d’y consacrer un large pan de leurs activités est en train d’exploser. Un développement un peu tous azimuts que l’Autorité des marchés financiers (AMF) tente de garder sous contrôle.