Exclusif

Sofidy se lance dans le financement de ses SCPI

Sa nouvelle plateforme propose à ses CGP partenaires des solutions de crédits bancaires pour souscrire à ses produits.
Emmanuelle Dulac, directrice générale de Sofidy Financement

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. La société de gestion d’actifs Sofidy annonce en exclusivité dans L’Agefi Actifs ce mardi 21 septembre le lancement de sa plateforme Sofidy Financement.

Créée en mars 2021 en catimini, cette filiale officie depuis juillet dernier en tant qu’intermédiaire entre les banques et les 1.000 CGP partenaires du groupe. Objectif : leur proposer des solutions de financement pour l’acquisition de parts de ses six SCPI. Trois établissements sont déjà partenaires et deux devraient compléter la liste à terme.  

Pour Sofidy, cette nouvelle filiale est un moyen de relancer l’achat de parts de SCPI à crédit qui représentait encore jusqu’en 2019 environ 20% de la collecte. Aujourd’hui, seuls 5% de la souscription se fait encore avec effet de levier. Sofidy Financement devrait lui permettre d’accélérer puisqu’elle lui donne le contrôle d’un maillon déterminant de la chaîne de distribution. Les banques sont souvent assez réticentes à accorder des crédits pour l’achat de parts de SCPI qui ne sortent pas de chez elles. Sofidy Financement reproduit finalement le même schéma puisqu’elle finance exclusivement les produits de sa maison mère. Elle sera d’ailleurs la seule à pouvoir octroyer un crédit bancaire pour l’achat de parts de la nouvelle SCPI, Sofidy Europe Invest, lancée en début de mois. La plateforme jouit aussi d’une flexibilité dans les solutions apportées aux clients puisqu’elle leur propose du crédit immobilier et du crédit conso affecté.

Entretien avec Emmanuelle Dulac, directrice générale de Sofidy Financement

Pourquoi avoir lancé une plateforme et exclu l’idée d’un partenariat avec un courtier ?

Le financement de parts de SCPI est un métier très spécifique. D’un côté, il requiert des connaissances sur les produits, leur fonctionnement, leurs caractéristiques. De l’autre , il nécessite une solide expertise dans le financement bancaire pour pouvoir proposer aux clients les solutions les plus optimales. Nous sommes experts dans ces deux domaines. Un courtier classique est davantage habitué à obtenir des crédits pour l’acquisition de résidences, principales ou secondaires. Il peut obtenir des propositions des banques pour l’achat de parts de SCPI mais elles risquent souvent d’être couteuses ou de présenter trop de contraintes pour le client final.

Sofidy Financement est confrontée aux mêmes problématiques. Comment comptez-vous faire la différence ?

Nous nous reposons sur trois grandes forces. La première est notre expertise sur les SCPI. Quand nous allons voir une banque, elle sait que nous connaissons notre métier et que nous lui apporterons un volume de clients qualifiés. Notre deuxième force est la présence de Tikehau au capital de Sofidy, gage de solidité pour les banques. Enfin, nous souhaitons rester le plus flexible possible pour fournir aux clients de nos partenaires CGP des solutions sur-mesure. En fonction de leurs besoins et de leur profil, nous pouvons leur proposer un crédit immobilier ou un crédit à la consommation affecté. Ce dernier présente plusieurs avantages, comme la déductibilité des intérêts emprunteurs et des conditions d’endettement plus souples que le crédit immobilier. Les établissements qui en proposent sont aussi moins exigeants sur les services annexes et ne demandent pas la domiciliation bancaire par exemple.

Quels coûts pour les CGP et les clients finaux ?

Cela dépend de la solution proposée car nous n’avons pas une offre standardisée. Par exemple, dans certains cas, le crédit peut englober tous les frais. Le client n’a alors besoin d’aucun apport. Je précise toutefois que les banques demandent quasi systématiquement le nantissement des parts de SCPI.

Quels sont vos objectifs ?

Notre ambition est de financer entre 20 et 25 millions d’euros d’ici à juillet 2022. A date, depuis juillet, nous avons financé une quinzaine de dossiers. Nous finançons des projets compris entre 30.000 euros et 300.000 euros, pour une moyenne comprise entre 80.000 euros et 100.000 euros.