SCPI : performances en demi-teinte

Leur performance globale depuis le 31 décembre dernier n’est que de 3% selon l’Aspim et l’IEIF.

L’Aspim et l’IEIF ont communiqué ce lundi 15 novembre la performance globale de la pierre papier depuis le 31 décembre 2020 (1).

Celle des SCPI n’est pas mirobolante : selon l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’entreprise France, elle ne s’élève qu’à 3%. Elle se décompose «entre une valorisation du prix de part de -0,2% et une distribution de +3,2%», écrivent les deux associations dans leur communiqué. Le niveau de distribution progresse de 0,2 point par rapport à la même période de 2020, mais reste inférieur de 0,1 point par rapport à celle de 2019. A fin septembre, la capitalisation des SCPI atteignait 76,1 milliards euros.

Le résultat n’est guère mieux du côté des OPCI. L’indice IEIF OPCI Grand Public Mensuel affiche une performance globale de 2,7%, soit une hausse tout de même de 0,7 point par rapport au précédent trimestre. L’actif net des OPCI grand public se montait à 20,4 milliards euros à fin septembre.

Enfin, les sociétés civiles unités de compte immobilières en assurance vie affichent une performance globale de 2,3% depuis le début de l’année. Au 30 septembre 2021, l’actif net cumulé des sociétés civiles supports d’unités de compte immobilières se montait à 17,7 milliards euros.

(1) Association française des sociétés de placement immobilier et Institut de l'épargne immobilière et foncière