Exclusif

SCPI : les premiers chiffres tombent

Linxea anticipe un rendement moyen de 4,12 % en 2020
Crédit photo : Pixabay

C’est l’heure des comptes. La plateforme de distribution en ligne Linxea publie son Observatoire de 65 SCPI. Si tous les résultats ne sont pas encore connus, cet audit donne déjà des pistes chiffrées de ce à quoi s'attendre.

Une collecte en berne

Sans surprise, la collecte globale s’annonce en baisse par rapport à 2019 : 4,4 milliards d’euros collectés sur les neufs premiers mois de l’année, soit une dégringolade de 26 %. « Après une chute de 66 % entre le 1er et le 2ème trimestre 2020, le rebond tant attendu par les acteurs du marché a été moins important que prévu, avec une hausse de seulement 16 % entre le 2ème et le 3ème trimestre, détaille Pierre Garin, directeur du pôle immobilier de Linxea dans l’Observatoire. Le 4ème trimestre semble tout de même en net progrès et devrait confirmer ce rebond que l’on espère durable ».

Pierre Garrin précise également que cette baisse résulte avant tout « d’une diminution des souscriptions plutôt que d’un phénomène de retraits massifs », preuve de la « confiance des épargnants déjà investis ».

Un rendement moyen de 4,12 %

Linxea estime le rendement moyen à 4,12 %. Dans le détail, la société a établi une fourchette allant de 3,98 % à 4,27 %. « Sur les 65 SCPI auditées, il en ressort une baisse moyenne des dividendes de 9,5 % sur 2020 par rapport à 2019 », précise la société pour justifier l’estimation basse. La fourchette haute est basée sur le rendement des SCPI étudiées dans l’Observatoire. Il faudra attendre l’évolution de la crise sanitaire pour savoir quel scénario l’emportera.

Dans le détail, la débâcle annoncée des SCPI investies dans l’hôtellerie se confirme. Elles devraient présenter un rendement moyen de 2,27 %, dû aux difficultés à « recouvrer les loyers » et à investir « les liquidités disponibles dans des conditions de marché optimales », explique Linxea.

Le rendement moyen attendu pour le bureau est de 4,20 % (soit une baisse de 3,45 % par rapport à 2019). Les SCPI commerce souffrent d’une diminution de loyers de 18 %. Les Diversifiées également mais dans une moindre mesure (-7,86 %). Enfin, le résidentiel accuse une baisse de rendement de 11,44 %.

D’autres points positifs

A noter également que le taux de récupération des loyers s'annonce plutôt bon. « Même au plus fort de la crise, ce taux s’est avéré rassurant avec une moyenne de 78 % lors du 2ème trimestre (…) avant de peu à peu revenir à la normale sur les derniers trimestres de 2020 », explique Linxea.

Autre point d’interrogation : la valeur des parts. Les expertises de fin d’année sont encore en cours mais les premiers retours sont rassurants. « Il est désormais établi qu’il n’y aura pas de baisse généralisée des prix des parts sur le marché de la pierre-papier », prédit Pierre Garrin.