Bruno Lussato, fondateur et directeur de Eliosor

« Nous voulons rapprocher investisseurs et propriétaires »

La start up Eliosor, qui se lance aujourd’hui, rachète des parts de propriété auprès de particuliers qui ont besoin de liquidité. Elle complète également l’apport des investisseurs qui veulent acquérir un bien immobilier.
Bruno Lussato, fondateur et dirigeant d'Eliosor

Rendre son patrimoine immobilier liquide. C’est la promesse de la nouvelle start up de Bruno Lussato. L’entrepreneur à l’origine de la jeune pousse Wistiki (des trackers connectés pour retrouver plus facilement des objets), lance aujourd’hui Eliosor. Sa nouvelle société cible les propriétaires actuels et futurs.

Aux premiers, elle propose de racheter jusqu’à 20% de leur logement (dans la limite de 150.000 euros) à travers son offre Eliosor Cash Out. Objectif : récupérer du cash pour se lancer dans de nouveaux projets. Aux candidats à la propriété, elle propose un complément d’apport pouvant atteindre 150.000 euros via son service Eliosor Apport. Dans les deux cas, les clients ont dix ans pour racheter les quotes-parts d'Eliosor ou revendre le bien.  A l’image de son concurrent Virgil dont on vous parlait en mars dernier, Eliosor n’est pas un indivisaire classique. Pour chaque pourcentage d’apport elle devient co-propriétaire à hauteur de 1,55%. Par exemple, pour 10% de la valeur du bien amené en cash, Eliosor possède 15,5% de quotes-parts, en contrepartie de quoi ses clients jouissent entièrement du bien.

En parallèle, la start-up s’adresse aux investisseurs privés qui veulent miser sur l’immobilier résidentiel. A travers sa foncière Eliosor Capital, elle leur permet de financer les projets de particuliers et de récupérer leur mise au bout de dix ans avec plus-value. Si elle se lance officiellement aujourd’hui, la société a déjà levé un million d’euros (collecte ouverte jusqu'en octobre) et s’apprête à finaliser trois transactions auprès de propriétaires. 

Entretien avec son fondateur Bruno Lussato.

A qui s’adressent Eliosor Cash Out et Eliosor Apport ?

Eliosor Cash Out redonne de la liquidité aux propriétaires qui veulent financer un nouveau projet ou un nouvel investissement. Nous les accompagnons à la hauteur de leurs besoins, mais respectons le niveau de confidentialité qu’ils souhaitent sur l’utilisation de cet argent. Eliosor Apport s’adresse aux personnes qui veulent acheter un bien immobilier, que ce soit leur résidence principale, secondaire, ou pour réaliser un investissement locatif, dans l’ancien comme dans le neuf. L’accession à la propriété immobilière est un enjeu primordial. Or, certains profils se retrouvent exclus du marché. Les banques avec lesquelles nous travaillons [Eliosor est en discussions avancées avec deux établissements pour des partenariats, ndlr] peuvent nous adresser les profils les plus justes afin de leur donner le coup de pouce dont ils ont besoin. Je précise que nous sommes également courtier en crédit immobilier et que nous pouvons proposer à nos clients un plan de financement.

Dans les deux cas, il ne s’agit pas d’une indivision classique. Qu’est-ce-qu’un « co-propriétaire dormant » ?

Nous sommes effectivement co-propriétaires au côté nos clients, en achetant avec eux dès le départ ou en rachetant leurs parts quand ils ont besoin de liquidités. Une fois la transaction effectuée, nous n’intervenons plus. La taxe foncière, les charges de co-propriété et les éventuels travaux restent exclusivement à leur charge. Ils conservent leur droit de jouissance et ont droit de vendre leur bien quand ils le souhaitent.

En cas de défaillance de votre client, la banque peut-elle se retourner vers vous, en tant qu’indivisaire, pour rembourser le crédit ?

Non, nous ne sommes pas caution solidaire.

Que se passe-t-il au bout de dix ans si le client ne peut pas vous rembourser la somme avancée ?

Sa capacité d’emprunt ayant normalement augmenté, nous pouvons l’accompagner dans une restructuration de crédit s’il ne veut pas se séparer de son bien. Statistiquement, nous estimons que les premiers décaissements devraient s’effectuer au bout de cinq à six ans.

Pour financer les prises de participation d’Eliosor Cash Out et Eliosor Apport, vous ciblez en parallèle les investisseurs intéressés par le résidentiel. Comment comptez-vous vous démarquer de la concurrence déjà abondante ?

Notre ambition est de créer une plateforme qui met en relation les particuliers ayant une problématique de financement pour un projet immobilier et des investisseurs qui veulent miser simplement sur la classe d’actifs résidentielle. L’objectif est de créer une foncière par an. La première, généraliste, a déjà récolté un million d’euros qui est en cours de déploiement. A terme, nous aimerions créer des foncières locales pour rapprocher encore davantage propriétaires et investisseurs. Ces derniers ont une espérance de rendement de 8,5% et doivent investir au minimum 15.000 euros.

Combien ça coûte ?

Frais dossiers côté clients : 1.900 euros 

Frais d'entrée / sortie investisseurs : aucun

Frais sur les transactions immobilières : 11,5 % sur les transactions  (en grande partie compensés par les frais de notaires à la charge des clients) + 11,5 % sur les plus values