Logement : les promoteurs interpellent à nouveau les pouvoirs publics

A l’occasion de son colloque annuel, la FPI a appelé de ses vœux une «stratégie nationale du logement» et a mis plusieurs propositions sur la table.

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a organisé ce jeudi 7 et vendredi 8 juillet la 50ème édition de son colloque annuel. Plusieurs table-rondes ont fait intervenir des experts de tout profil pour discuter logement… Et surtout des difficultés des promoteurs à construire.

Au menu il fut donc question de permis de construire, de densité urbaine, d’artificialisation des sols ou bien encore de rénovation énergétique.

En conclusion de la première journée, le président de la fédération, Pascal Boulanger, a une nouvelle fois interpellé les pouvoirs publics lors d’un discours sur la nécessité d’élaborer une «stratégie nationale du logement».

«La baisse drastique de plus de 30% de l’offre de logements collectifs neufs en 1 an, aggrave la chute constatée depuis 2018 !, a-t-il souligné. Les stocks ne représentent plus que 7,7 mois d’activité quand l’équilibre est à 12 mois». Sur une note plus alarmiste, il a ajouté que «la France s’enfonce inexorablement dans une crise du logement.»

La FPI a également élaboré plusieurs propositions pour débloquer le marché du neuf, notamment :

- Encourager les communes bâtisseuses en leur reversant une part de la TVA immobilière
- Instaurer une pause normative pour redonner de l’air aux professionnels de la filière
- Appliquer une TVA réduite (10%) aux logements issus d’opérations de démolition reconstruction (sobriété foncière), sous condition de ressources des accédants, comme le permet désormais la directive européenne TVA modifiée en avril 2022
- Créer un statut de bailleur professionnel