L’immobilier parisien poursuit sa lente décrue

Alors que les prix de la capitale ont dévissé de 1% en novembre, le reste du territoire est à la hausse de 0,3%.

Le marché immobilier parisien retrouverait-t-il la raison ?

Le dernier baromètre de la plateforme Meilleurs Agents publié ce mercredi 1er décembre confirme la lente décrue des prix de l’immobilier parisien. Sur le seul mois de novembre, ils ont baissé de 1% alors que le reste du territoire est en légère hausse (+0,3%). Le prix au mètre carré dans la capitale n’est plus « que » de 10.275 euros /m². « Si un retour aux 10 000 euros le m² apparaissait difficile à croire il y a encore quelques semaines, l’accélération de ce mouvement pourrait changer la donne, écrit Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents dans le baromètre. Il suffirait en effet d’un nouveau recul des prix de 2,7% pour repasser sous ce seuil symbolique ». Cette hypothèse est loin d’être folle et pourrait même se réaliser dans moins de trois mois si la tendance baissière se poursuit à ce rythme. « Un scénario crédible, affirme Thomas Lefebvre, alors même que les mois de décembre et janvier sont connus comme étant des périodes plutôt mornes du calendrier immobilier ».

Source : Meilleurs Agents 

Si Paris retrouve la raison, le reste du territoire est toujours orienté à la hausse : + 4,8% depuis le début de l’année. Les maisons sont victimes de leur succès et voient leur prix exploser (+6,1%), le double de ceux des appartements (+3,2%). 

Pour les autres grandes agglomérations du pays, l’heure était globalement à la stabilité au mois de novembre : + 0,9% pour Marseille, + 0,2% à Toulouse et Rennes, + 0,1% à Montpellier. Certaines ont également vu leurs prix diminué à l’image de Paris mais dans une moindre mesure : - 0,2% à Nice, Strasbourg, et Bordeaux, - 0,1%à Lyon, Nantes et Lille.

Source : Meilleurs Agents