Étude

L’IEIF pointe du doigt l’irrationalité du marché locatif privé

Alors que le gouvernement a présenté mercredi les nouvelles mesures concernant les niches fiscales, notamment celles relatives à l’investissement locatif, une analyse menée par l’IEIF s’interroge sur la vertu de l’immobilier fiscalement soutenu.

L’étude explique que l’intervention des pouvoirs publics a permis d’attirer les particuliers sur un marché privé déserté par les institutionnels en maintenant un semblant de rentabilité dans un environnement caractérisé par des rendements locatifs en baisse - les loyers n’augmentant pas aussi rapidement que les prix d’achat. Cette orientation a, en revanche, poussé le marché, en situation de dépendance vis-à-vis des aides fiscales, loin des réalités économiques.