Les taux et durée des crédits immobiliers baissent

Le taux moyen se stabilise à 1,17 % alors que la durée moyenne retrouve son niveau de l’automne 2019.

L’Observatoire Crédit Logement / CSA a publié ce matin son tableau de bord mensuel du crédit immobilier pour particuliers. Il nous apprend qu’en janvier 2021, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) s’est établi à 1,17 % (1.23 % pour l’accession dans le neuf et 1,18 % pour l’accession dans l’ancien). Un constat en contradiction avec « les barèmes de la plupart établissements de crédit et pour presque toutes les maturités de prêt », peut-on lire dans l’Observatoire.

Dans le détail, si le taux moyen est resté stable, le taux des prêts à 15 ans et à 25 ans a reculé de 2 points de base et celui des prêts à 20 ans, de 3 points. « Mais le déplacement de la production vers les durées les plus longues a, encore une fois, neutralisé l’impact de ces baisses sur le taux moyen », écrivent les experts dans leur analyse.

Ils relèvent également que l’évolution n’a pas été identique sur tous les marchés : en janvier, le taux moyen des crédits n’a baissé que d’un point de base sur le marché de l’ancien (1,17 % en janvier 2021), alors qu’il restait stable sur celui du neuf (1,20 % en janvier 2021).

Source : L'Observatoire Crédit Logement / CSA, février 2021

La durée des prêts diminue

Le mois dernier, la durée moyenne des prêts s’est établie à 227 mois (253 mois dans le neuf et 247 mois dans l’ancien). « La durée moyenne s’était accrue dès le début de l’été 2020, afin d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements et, souvent, de contenir les taux d’effort sous le seuil des 33 %, explique l’Observatoire. Elle avait ainsi augmenté de 6 mois, entre février et octobre, pour parvenir à un niveau jamais observé jusqu’alors (235 mois) ».

La durée moyenne a commencé à baisser en décembre pour retrouver son niveau de l’automne 2019. « Ce sont les prêts accordés aux ménages modestes (moins de 3 SMIC) qui portent l’essentiel de ce recul : en janvier, leur durée a diminué de sept mois pour s’établir à 225 mois. En revanche, pour les 3 à 5 SMIC la durée moyenne s’est accrue de six mois (à 234 mois) », décrypte l’Observatoire.

Source : L'Observatoire Crédit Logement / CSA, février 2021