Les SIIC sont à l'origine d'une transaction sur cinq sur le marché de l'immobilier dans le monde

D’après l’étude annuelle d’Ernst& Young sur l'activité des Sociétés d'investissement immobilier cotées(SIIC) recueillant l'opinion des directeurs financiers de 80 SIIC complétée parles analyses des associés du cabinet de conseil, le volume des transactionsréalisées par les foncières au niveau mondial continue de croître et devraitdépasser 80 milliards de dollars investis. Lors des six premiers mois de 2013,le montant s'élève à 60 milliards de dollars.

Les SIIC sont à l'origine d'unetransaction sur cinq effectuée sur le marché de l'immobilier dans le monde àcomparer aux 14 % de l'an passé.

« Les niveaux d'activité élevés des SIIC observés lors de la 1èremoitié de 2013 seront difficiles à tenir à long terme et il ne sera pasétonnant d'assister à une pause qui leur permettra de digérer l'activitésoutenue des dernières années. Beaucoup de SIIC rencontrent déjà desdifficultés à identifier des cibles intéressantes, à la fois en termes dequalité et de prix », observe Jean-Roch Varon, associé et responsabledu secteur Real Estate d'Ernst & Young.